La Lumière de la paix avec les EEIF La Victoire

Le 15 décembre 2019, à l’occasion de la journée de la Lumière de la Paix de Bethléem, le groupe Notre-Dame de Lorette a accueilli les Éclaireurs et Éclaireuses Israélites de France du groupe La Victoire : créé en 1923 par Robert Gamzon (Castor soucieux), ce mouvement compte entre 4 et 5 000 membres actifs et se sépare en trois tranches d’âge :
– la branche cadette (BC) pour les bâtisseurs (abrégé en « bats ») de 7 à 11 ans,
– la branche moyenne (BM) pour les éclaireurs (abrégé en « éclais ») de 11 à 15 ans,
– la branche perspective (BP) pour les « Pifs » (Perspectives israélites de France) pendant une année de 15 à 16 ans.

Chaque branche est animée par des chefs qu’on appelle communément des animateurs (« anim ») et le chef de ceux-ci est le Responsable de Branche (RB). Le chef du GL (groupe local) est le Responsable de Groupe Local (RGL). Pendant un camp (18 jours pour les bats, 21 jours pour les éclais), deux (ou plus) GL campent ensemble afin de découvrir chaque fois de nouvelles personnes !

Ce groupe est hébergé par la synagogue de La Victoire (plus grande synagogue d’Europe !). Il s’appelle « La Victoire – JP et Paulette Bader » car, comme tous les groupes EEIF, ils portent le nom de grandes figures de l’histoire du mouvement, de l’histoire française ou de l’histoire juive. Jean-Paul (toujours appelé JP) et Paulette Bader ont fondé puis géré leur groupe de 1959 à 2011, JP étant totémisé « Caméléon » car, pendant la Seconde Guerre Mondiale, il se déguisait en officier nazi pour faire sortir les enfants de la France occupée !

Après un jeu permettant à chaque groupe de découvrir l’autre, nous avons participé ensemble à la messe, célébrée par nos aumôniers, le Père Philippe et le Père Matthieu. Pour la plupart des jeunes EEIF, c’était une première ! Ce fut l’occasion pour tous de constater les nombreux points communs de notre foi et de chanter ensemble la Paix de Dieu, en hébreu s’il vous plaît : evenou shalom alerhem !

Quelle belle expérience de rencontre ! Et si c’était tout simplement ça, être artisan de paix ? Aller à la rencontre de l’autre et chercher à voir en quoi il nous ressemble, en quoi nous sommes frères…

https://p0.storage.canalblog.com/01/35/1166830/92923734.jpeg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *